Category Archives : CONVOCATIONS EN FRANÇAIS 2010


CONVOCATION 25 AVRIL 2010: CONFRONTANT L’ARMEMENT, UN BUSINESS QUI NE CONNAIT PAS LA CRISE


Le dernier dimanche du mois
A la Plaza Mayor, Madrid (près de la statue du cheval) à midi
Les Mujeres de Negro
vous invitent
à une vigie en noir et en silence
le 25 avril 2010

CONFRONTANT L’armement: UN BUSINESS QUI NE CONNAIT PAS LA CRISE

Le commerce des armes est le plus productif de la planète et celui qui cause le plus de morts et de destructions

LES FEMMES EN NOIR DE MADRID CONTRE LA GUERRE
Demande au gouvernement espagnol:
* de cesser d’attribuer des fonds à la recherche sur des armes de mort et d’orientez ces fonds vers la recherche de la paix et du développement social.
* de respecter le code de conduite de l’Union européenne, en gardant à l’esprit le critère des droits humains.
Nous demandons à la société civile de prendre conscience que les bénéfices générés pour nous par ce secteur sont cause de la guerre, de la destruction et de la misère pour d’autres peuples et pays.

Expulsons la guerre et la violence
de l’histoire
et de nos vies

……………………………………………………………………

L’INDUSTRIE DES ARMES: UN BUSINESS QUI NE CONNAIT PAS LA CRISE

Le commerce des armes est le plus productif de la planète et celui auquel le plus de ressources économiques et d’heures de recherche sont consacrés. C’est le commerce qui cause le plus de morts et de destructions. Le complexe militaro-industriel a développé des armes d’une telle puissance que cela réfute la fonction supposée défensive des armées, les convertissant dans la plus grande menace pour la survie de l’humanité. Les conflits armés alimentent cette industrie terrible et en même temps, on peut se demander s’il n’est pas vrai aussi que cette industrie alimente les conflits armés.

L’an dernier, en Espagne, plus de 1.300 millions de dollars ont été échangé dans le commerce des armes, d’après les données de l’Institut de recherche sur la paix internationale à Stockholm, une organisation qui suit le commerce mondial en armes lourdes, plaçant l’Espagne à la 6e place d’une échelle d’exportateurs, plus haut que des pays comme la Chine et Israël. Pendant une récession économique totale, tandis que les secteurs de l’immobilier et de l’automobile étaient paralysés, la vente d’avions, de véhicules blindés, de vaisseaux militaires et de matériel d’artillerie a augmenté de 53% par rapport à la période précédente.
En Espagne, l’exportation d’armes requière une autorisation préalable du gouvernement. Néanmoins, comme ces exportations sont considérées comme une information classée en vertu de la loi sur les secrets officiels, l’information n’est presque pas disponible.

Ne se conformant pas au code de conduite de l’Union européenne, parmi les clients pour des armes d’Espagne on trouve les pays suivants aux prises actuellement avec un conflit armé (la Colombie et Israël), avec une instabilité interne (Les Philippines, l’Indonésie et le Sri Lanka), des pays qui allouent plus de ressources pour des dépenses militaires que pour la santé et l’éducation (la Turquie, le Pakistan, la Jordanie, l’Equateur, le Brésil et l’Angola), où les droits humains ne sont pas respectés (le Kenya, Singapour, la Thaïlande), des pays en conflit historiquement l’un avec l’autre (l’Inde et le Pakistan), et y compris les pays les plus pauvres du monde (le Burkina Faso, le Kenya, l’Angola et la Mauritanie). Certains de ces pays reçoivent l’Aide officielle pour le Développement de l’Espagne. D’abord nous faisons des affaires et puis nous effectuons le travail social que les gouvernements respectifs devraient faire pour eux-mêmes au lieu de dépenser de l’argent pour des armes.

Les cinq pays qui sont les membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (Etats-Unis, Russie, Royaume Uni, France et Chine) chargé de maintenir la paix mondiale et d’éviter des conflits armés internationaux, ont néanmoins un potentiel énorme de destruction nucléaire, et écoulent 76% du commerce d’armes du monde.

Pour nous, le seul chemin est le contraire de celui qui est suivi maintenant: Désarmement. Pour cette raison nous demandons au gouvernement d’Espagne:

* de cesser d’attribuer des fonds à la recherche sur des armes de mort et orientez ces fonds vers la recherche de la paix et du développement social.

* de respecter le code de conduite de l’Union européenne, en gardant à l’esprit le critère des droits humains.

Nous demandons à la société civile de prendre conscience que les bénéfices générés pour nous par ce secteur sont cause de la guerre, de la destruction et de la misère pour d’autres peuples et pays.

Traduction: Edith Rubinstein


CONVOCATION 28 MARS 2010: CONCERNANT LA PRESIDENCE ESPAGNOLE DE L’UNION EUROPEENNE


Le dernier dimanche du mois
A la Plaza Mayor, Madrid (près de la statue du cheval) à midi
les Mujeres de Negro
vous invitent
à une vigie en noir et en silence
le 28 mars 2010

concernant LA PRESIDENCE ESPAGNOLE DE L’UNION EUROPEENNE

LES FEMMES EN NOIR CONTRE LA GUERRE – MADRID

* sont préoccupées par la situation concernant les droits humains partout dans le monde.

* Nous croyons que promouvoir et appliquer les droits humains localement et globalement est le meilleur héritage que nous puissions laisser aux générations à venir.

Mr. le Président : Comme en d’autres occasions, nous nous adressons directement à vous, pour dénoncer à grands cris la détérioration flagrante de droits humains dans des endroits que nous voyons de première main comme Femmes en Noir.

Expulsons la guerre et la violence
De l’histoire
Et de nos vies

……………………………………………………………………..

Monsieur le Président, Madame la Vice-présidente, Ministre des relations étrangères:

Nous, Femmes en Noir sommes préoccupées par la situation des droits humains partout dans le monde. Nous croyons que promouvoir et appliquer les droits humains localement et globalement est le meilleur héritage que nous puissions laisser aux générations à venir. La réalité démontre que ces droits sont violés systématiquement partout. Comme en d’autres occasions, nous nous adressons directement à vous, pour dénoncer à grands cris la détérioration flagrante de droits humains dans des endroits que nous voyons de première main comme Femmes en Noir.

A mi-chemin de la présidence espagnole de l’Union européenne, nous vous envoyons nos préoccupations et pétitions:

Afghanistan: une guerre que vous ne reconnaissez pas comme telle, dans laquelle l’armée espagnole est impliquée.
Mr. Rodriguez Zapatero: Nous vous demandons de retirer les troupes espagnoles d’Afghanistan et de participer à la recherche d’autres moyens de coopération avec les secteurs sociaux qui sont impliqués dans la reconstruction du pays. En Afghanistan, il faudra aussi trouver un moyen pour abroger la loi de la «réconciliation nationale» (qui garantit l’immunité pour les crimes de guerre commis ces 30 dernières années).

Colombie: Depuis le début de la présidence de Mr. Alvaro Uribe, la violation des droits humains a été une constante. L’implication ou son omission de la part de l’armée dans des assassinats a été démontrée dans certaines procédures judiciaires.
Mr. Zapatero: Les Femmes en Noir auraient aimé que la politique de violation des droits humains de Mr. Alvaro Uribe n’ait pas été considérée favorablement par votre gouvernement. Nous aimerions que vous changiez votre attitude pendant le temps que vous restez Président de l’UE et la législature.

Palestine et Israël: Nous croyons que Israël ne remplit pas les résolutions des Nations Unies et renforce cette non-conformité avec chaque violation impunie de droits humains, qu’il commet avec l’acquiescement des organisations internationales, l’Union européenne incluse.
Mr. Zapatero: Le 10 mars, le Parlement européen a accepté le Rapport Goldstone. Nous demandons que ce ne soit pas simplement une déclaration symbolique et que pendant la période qui reste pour la présidence, vous usiez de mesures diplomatiques pour faire pression sur Israël pour qu’il stoppe l’occupation et garantisse la sécurité du travail du mouvement civil pour la paix.

Russie, Tchétchénie et le Caucase: La politique de l’Union européenne a été de regarder d’un autre côté concernant les questions qui impliquent des droits humains. Notre compagne et collègue Natalia Estemirova a été assassinée en juillet 2009, et son Organisation des droits humains service «Memorial» a dû quitter Grozny à cause du danger que les autres membres de l’organisation soient assassinés aussi.
Mr. Rodriguez Zapatero, nous demandons que l’Union européenne intervienne afin que l’assassinat de Natalia Estemirova ne reste pas impuni. Nous demandons aussi un engagement clair de soutien envers les défenseurs des droits humains dans le territoire tout entier.

Serbie: La situation en Serbie continue à être difficile pour les défenseurs des droits humains et les militants pacifistes qui luttent contre l’impunité et pour la vérité concernant les victimes de la guerre. La situation des gays, des lesbiennes et des Gitans y est aussi très vulnérable.
Mr. Zapatero, nous demandons votre engagement à soutenir les militants qui oeuvrent contre l’impunité en rapport avec la guerre, qu’ils puissent manifester librement. Nous demandons aussi un soutien pour la proposition que le gouvernement de Serbie déclare officiellement le 11 juillet, «Jour du génocide de Srebrenica».

Les Femmes en Noir de Madrid maintiennent leur engagement de défendre et de l’application des droits humains. Une fois de plus, nous déplorons qu’en Espagne on ait supprimé la possibilité de la justice universelle pendant la présente législature.

Traduction: Edith Rubinstein


CONVOCATION 31 JANVIER 2010: COMMÉMORER LA JOURNÉE DE LA NONVIOLENCE


Le dernier dimanche du mois
A la Plaza Mayor, Madrid (près de la statue du cheval) à midi
Les Mujeres de Negro
vous invitent
à une vigie en noir et en silence

le 31 janvier 2010

Commémorer la Journée de la non-violence

NOUS DENONCONS

- L’utilisation de la guerre comme moyen de résoudre les conflits de la planète et les intérêts économiques cachés qui soutendent les conflits armés (l’industrie de l’armement, le pillage des ressources, etc.)

- La socialisation dans une culture qui nous éduque dans l’idée que la guerre et la violence sont les seules solutions aux conflits et qui nous enseigne à collaborer à la guerre activement ou passivement. Le plus fort, celui qui a le plus de pouvoir gagne, avec le résultat que le conflit n’est pas résolu mais seulement étouffé et qu’il émergera de nouveau chaque fois qu’il trouvera des conditions favorables.

- La promotion et l’habilitation de valeurs qui correspondent à un modèle social de violence: la peur, le contrôle social, le machisme, l’obéissance aveugle, les relations pouvoir/soumission, la résolution d’un conflit par la violence et la force, et le dédain pour le faible et ceux qui sont différents. Nous observons que ce sont ces valeurs qui s’insinuent dans le développement de la politique, et intérieure et internationale, et sont le bouillon pour une culture de racisme et de xénophobie, qui sont nécessaires en temps de crise: éléments essentiels pour la création de «l’ennemi» et le «besoin de sécurité» qui mènent à une augmentation de la militarisation sociale ainsi que celle de la conscience de chacun.

Les Femmes en Noir contre la guerre

Veulent construire la paix, aspirant à une autre société et créant de nouveaux modèles. Nous sommes du côté des valeurs qui conduisent à un changement social nous apportant des attitudes critiques et un rôle dans notre réalité sociale.

NOUS DEMANDONS

Face à la crise et la réduction apparente des dépenses consacrées à la défense dans le budget de l’état et le fait que l’investissement pour l’armée continue à représenter 10,06% du total des investissements nationaux,

- Que cette partie des 49,75 millions d’euros consacrés chaque jour à la défense de l’Espagne pendant 2010 soit attribuée à la promotion de la paix par l’éducation, la défense et la promotion des droits humains et la réduction du grand déséquilibre économique et écologique qui existe entre les nations industrialisées et le reste du monde.

- Le soutien des études de recherche de la paix.

- Que les gouvernements utilisent toujours le dialogue et la négociation comme des outils apportant la démocratisation et la paix et qu’on donne aux droits humains une priorité sur les intérêts économiques.

Femmes en Noir-Madrid

Traduction: Edith Rubinstein